Posts Tagged ‘Amérique du Nord’

Sélection d’articles en Octobre

mardi, octobre 15th, 2013

Une riche sélection d’articles scientifiques vous attend pour ce mois d’Octobre 2013 :

– Un article sur le Syndrome du Museau Blanc avec des analyses histopathologiques sur des chauves-souris européennes infectées par Geomyces destructans. L’étude confirme le fait que le champignon Geomyces destructans est à l’origine des lésions sur les ailes des animaux européens– avec un impact bien moindre du champignon sur les chauves-souris d’Europe comparées à leur congenères d’Amérique du Nord [Télécharger le PDF].

– Un article sur la taxonomie du genre Myotis à l’échelle mondiale. L’étude met en évidence – à l’aide d’arbres phylogénétiques et de modèles biogéographiques – les origines et la radiation du genre à l’échelle mondiale [lien vers le résumé].

– Une autre étude taxonomique, sur des espèces de la famille des Phyllostomidae. Cette étude se base sur des génomes mitochondriaux pour reconstruire la taxonomie des principales « branches » de la famille [lien vers le résumé].

– Une étude basée sur de nombreux marqueurs moléculaires qui identifie la structure actuelle des populations ainsi que les réfuges glaciaires du Petit Rhinolophe lors des récentes glaciations et la recolonisation de l’espèce dans le Paléarctique Ouest [lien vers le résumé].

– Une publication sur les perspectives de l’utilisation de l’ADN pour contrôler les chauves-souris (de l’espèce jusqu’à l’individu) en hibernation, notamment pour limiter le dérangement [Télécharger le pdf].

– Un travail qui étudie les conséquences génétiques de changements climatiques passés (glaciations) et futurs (réchauffement climatique) sur la distribution de l’oreillard gris [lien vers le résumé].

– La taxonomie de Myotis nattereri s’est trouvée récemment bouleversée, l’espèce serait en fait un complexe d’espèces avec notamment le Myotis sp. A. Cette petite note – basée sur des recherches de spécimens dans des Muséums – propose un nouveau nom pour ce taxon [Télécharger le PDF].


Références bibliographiques

Skin lesions in European hibernating bats associated with Geomyces destructans, the etiologic agent of White-Nose Syndrome. Wibbelt G, Puechmaille SJ, Ohlendorf B, Mühldorfer C, Bosch T, Görföl T, Passior K, Kurth A, Lacremans D and Forget F. PLoS ONE, 2013; 8(9): e74105. [doi:10.1371/journal.pone.0074105]

Ruedi, M., Stadelmann, B., Gager, Y., Douzery, E. J. P., Francis, C. M., Lin, L.-K., … Cibois, A. (2013). Molecular phylogenetic reconstructions identify East Asia as the cradle for the evolution of the cosmopolitan genus Myotis (Mammalia, Chiroptera). Molecular Phylogenetics and Evolution, 69(3), 437–449.

Botero-Castro, F., Tilak, M., Justy, F., Catzeflis, F., Delsuc, F., & Douzery, E. J. P. (2013). Next-generation sequencing and phylogenetic signal of complete mitochondrial genomes for resolving the evolutionary history of leaf-nosed bats (Phyllostomidae). Molecular Phylogenetics and Evolution, 69(3), 728–739.

Non-invasive genetics can help find rare species: a case study with Rhinolophus mehelyi and R. euryale (Rhinolophidae: Chiroptera) in western Europe. Puechmaille S and Teeling E. Mammalia, in press. [doi:10.1515/mammalia-2013-0040]

Phylogeography and postglacial recolonisation of Europe by Rhinolophus hipposideros: evidence from multiple genetic markers. Dool, S, Puechmaille S, Dietz C, Juste J, Ibáñez C, Hulva P, Roue S, Petit E, Jones G, Russo D, Toffoli R, Viglino A, Martinoli A, Rossiter SJ and Teeling E. Molecular Ecology, 2013; 22(15): 4055-4070. [doi:10.1111/mec.12373]

The shaping of genetic variation in edge-of-range populations under past and future climate change.
Razgour O, Juste J, Ibáñez C, Kiefer A, Rebelo H, Puechmaille SJ, Arlettaz R, Burke T, Dawson DA, Beaumont M and Jones G. Ecology Letters, 2013; 16(10): 1258-1266. [doi:10.1111/ele.12158]

Vespertilion (Myotis) latipennis (Crespon, 1844) : un nom pour la nouvelle espèce Myotis sp. A du groupe nattereri ? Allegrini B and Puechmaille SJ. Le Vespère, 2013; 3 181-183.

Les actualités principales en bimensuel.

mercredi, décembre 7th, 2011

Nous espérons pouvoir vous délivrer un récapitulatif sur l’actualité des chauves-souris dans le monde toutes les deux semaines.

Pour les bonnes nouvelles, les résultats du concours photo pour l’année de la chauve-souris sont en ligne. Félicitations à tous les lauréats ! De plus, nous avons concocté une petite sélection d’articles:

– un papier dans Nature qui confirme le lien entre le champignon Geomyces destructans et le Syndrôme du Museau Blanc (« White Nose Syndrome ») [lien vers le résumé en Anglais].

– un papier dans Nature Communications qui étudie la spéciation chez le plus petit mammifère du Monde, la chauve-souris bourdon (cf. article détaillé d’hier à propos de ce papier sur le Chiroblog), [télécharger le PDF],

– un papier sur le Murin de Natterer (Myotis nattereri), un complexe qui comprendrait 4 espèces dans le Paléarctique Ouest ! [lien vers le résumé en Anglais]

– un deuxieme papier sur le complexe d’espèces du Murin de Natterer qui présente la distribution des ces nouvelles espèces découvertes en France et la possible présence d’une espèce nouvelle pour la science en Corse [télécharger le PDF],

– un papier sur l’effet d’une grande route sur l’activité et la diversité des Chiros [lien vers le résumé en Anglais].

C’est tout pour aujourd’hui, à bientôt pour un nouveau point sur l’actualité des chauves-souris !

Pour l’équipe du Chiroblog,

Yann, Meriadeg & Séb

PS : Pour les utilisateurs de Twitter, RDV sur @bat_yann, @henlakebats et @SmileyBat pour plus d’infos chiros !

L’importance économique des Chiroptères pour l’agriculture

mercredi, avril 20th, 2011

Selon une étude parue dans la revue Science, « la disparition des chauves-souris coûterait 3,7 milliards de dollars aux agriculteurs américains ». Pour aller plus loin, un article en français sur le site d’actu-environnement.com ou la publication originale en anglais !

Yann

Un champignon décime les chauves-souris américaines (Le Monde, 13/02/2011)

lundi, février 21st, 2011

Dans le journal Le Monde daté du 13-14 Février 2011, un article rédigé par Catherine Vincent, journaliste au journal Le Monde, fait un point sur le Syndrome du Nez Blanc (White Nose Syndrome). Cliquez ici pour télécharger l’article au format pdf ou directement sur le site du Monde si vous êtes abonnés.

Séb.

WNS : mise à jour de la carte de répartition

lundi, mai 3rd, 2010

La zone WNS continue de s’étendre en Amérique du Nord à une vitesse inégalée jusqu’à présent. De nombreux sites avec WNS sont maintenant connus au Canada, et aux Etats-Unis, les Etats du Tennessee et du Missouri sont maintenant touchés (cf. carte ci-dessous mise à jour le 30/04/2010) !

Pour le moment, aucun cas de WNS n’a été reporté en Europe bien que le champignon Geomyces destructans associé avec le WNS en Amérique du Nord ait été découvert en Europe en Mars 2009 (cf. articles précédemment publiés sur le Chiroblog).

Séb.

Carte fournie par Cal Butchkoski, PA Game Commission.

WNS et dommages alaires

jeudi, mars 4th, 2010
Reichard, Kunz- WDI

D'après Reichard & Kunz (2009).

Dans un article récemment publié dans Acta Chiropterologica, J.D. Reichard and T.H. Kunz ont étudie l’évolution du dommage alaire (de la mi-mai à la mi-août 2008) sur 2 colonies de Myotis lucifigus en zone touchée par le WNS (états du Massachusetts et du New Hampshire, USA). Pour cela, les auteurs ont développé un index de dommage alaire (Wing Damage Index, WDI) divisé en 4 catégories, allant de 0 (pas de dommages) à 3 (dommages majeurs). Le détail de cette classification peut être trouvé dans l’article que vous pouvez obtenir en cliquant ici. Les auteurs supposent que les individus affectés par le WNS présentent des WDI plus élevés que les individus non affectés et ceci pourrait avoir un impact direct sur leur taux de survie. En effet, outre la fonction de vol, les ailes jouent un rôle important en termes de thermorégulation, échanges gazeux, équilibre hydraulique, etc. et les auteurs pensent que des dommages sévères sur les ailes (WDI>2) peuvent affecter ces fonctions et ultimement affecter leur succès de chasse.

Au regard des données et hypothèses présentées dans cet article, il serait donc intéressant d’inspecter les membranes (plagiopatagium et uropatagium) et noter l’index de dommage alaire (WDI) en plus que des prises de mesure habituelles que son le poids et la longueur de l’avant bras, ce deux dernières mesures servant à calculer l’index de masse corporelle (BMI : Body Mass Index = poids (en gr.)/longueur de l’AB (en mm)). Ceci étant valable pour toute capture, quelque soit la période.

Séb.

Référence :

Reichard, J.D., and Kunz, T.H. (2009). White-nose syndrome inflicts lasting injuries to the wings of litle brown myotis (Myotis lucifugus). Acta Chiropterologica 11, 457-464.