Archive for juin, 2014

Trajectographie des chauves-souris par l’acoustique

lundi, juin 16th, 2014

Le projet Sonospot est développé par Biotope depuis 2011 dans le but de retracer les trajectoires de vol des chauves-souris, et ainsi avoir accès à une mine d’informations : hauteur, direction, vitesse de vol et même définir plus précisément le comportement (chasse, transit, réponse à un aménagement, évitement d’un véhicule, etc).

Les chiroptères offrent l’avantage d’émettre des cris très réguliers pour se repérer en vol, ce qui permet inversement de les localiser. Pour ce faire, plusieurs microphones captent les sons émis et les transmettent à des enregistreurs synchrones. Les décalages de temps entre chaque microphone sont mesurés afin de déterminer par un algorithme la position de l’animal dans l’espace.

Microphones positionnés sur un champ. Discret, le dispositif est parfaitement camouflé et peut rester en place plusieurs nuits sans surveillance (Photo : C. Roemer).

Cette méthode existe depuis plus de 20 ans (Aubauer, 1994). La nouveauté consiste ici à automatiser le processus, notamment grâce à SonoChiro, logiciel de tri automatique des cris de chauves-souris, développé et distribué par Biotope. Ce logiciel mesure les paramètres acoustiques qui permettront de calculer les décalages de temps.

Résultats

Trajectoire de Noctule de Leisler vue du dessus.

Hauteur de vol de Noctule de Leisler en fonction du temps, et sonagramme correspondant aux cris trajectographiés.

Les trajectoires réalisées permettent, sur une distance variant en fonction de la puissance d’émission des différentes espèces, de visualiser le comportement d’un individu dans un contexte précis. Ici, une Noctule de Leisler fait un plongeon de 12 mètres à une vitesse de 20 m/s, juste après un virage à 180°. Sur le sonagramme on peut voir le début d’un séquence de capture avec un buzz avorté.

Applications de Sonospot
Le projet a débuté dans un contexte où les collisions routières et éoliennes se sont avérées représenter l’un des plus grands facteurs de mortalité encourus par les chiroptères.

Sonospot permet d’enrichir l’expertise écologique à plusieurs niveaux :

• Une estimation plus objective des risques de collision en quantifiant le nombre d’individus potentiellement impactés et la durée d’exposition au risque dans le cadre de projets éoliens, routier, ferroviaires, et autres ;

• Une analyse fine du comportement des individus qui peut notamment permettre de tester l’efficacité d’aménagements à destination des chauves-souris notamment les passages sous-routiers, panneaux occultants, hop-over ;

• Une modélisation des volumes de détection qui permettra bientôt de traduire l’activité mesurée en densité d’individus et donc de mieux quantifier la taille des populations de chauves-souris, en lien avec la méthodologie Actichiro (Alexandre Haquart, Biotope, 2013).

Charlotte pour le Chiroblog

Références bibliographiques

Aubauer R (1994) Dreidimensionale Flugbahnverfolgung von Fledermäusen. DAGA.

Haquart A (2013) Actichiro : référentiel d’activité des chiroptères – Eléments pour l’interprétation des dénombrements de chiroptères avec les méthodes acoustiques en zone méditerranéenne française. EPHE.