Un virus de la famille des Virus Ebola et Marburg détecté chez des Minioptères (mortalité massive de l’été 2002)

Un virus proche du Virus Ebola (Filoviridae), mais à priori non pathogène pour l’homme, viens d’être détecté sur des cadavres de chauves-souris en provenance de la Province des Asturies (Nord-Ouest de l’Espagne) (Information Pro-MED). Les résultats encore non publiés on été présentés par le Professeur Francisco Llinares à la IVème Conférence de Microbiologie et Santé Publique a l’Université de San Pablo CEU.

Assez peu de détails sont disponibles sur cette étude mais à priori, il s’agirait de cadavres récoltés lors de la mortalité massive observée en 2002 chez Miniopterus schreibersii. Dans le communiqué de Pro-MED, il est dit que lorsqu’un groupe de chercheurs sont venus contrôler les cadavres suite à cette mortalité massive, ils ont réalisé qu’un Filovirus était la cause de mortalité (« Only when by chance a group of researchers came to check [on these bat deaths] did they realize that an ebolavirus was the cause of the mortality« ). Les informations présentées dans ce communique Pro-MED sont assez limitées et le détail des études effectuées n’a pas été exposé. Cependant, ce communiqué suggère que la mortalité massive de 2002 chez Miniopterus schreibersii a été causée par ce nouveau Filovirus.

Plus d’informations seront postées sur ce site des que les détails de cette étude seront publiés. Néanmoins, cette découverte nous rappelle une fois de plus que nous connaissons mal les virus présents chez les Chiroptères Européens. Tout phénomène de mortalité massive chez les chiroptères nécessite des études avancées sur les cadavres, notamment en virologie.

Séb.

Tags: , , , ,

5 Responses to “Un virus de la famille des Virus Ebola et Marburg détecté chez des Minioptères (mortalité massive de l’été 2002)”

  1. ROUE dit :

    Bonjour Sébastien,
    Euh, cela doit être plutôt la mortalité de Minioptère de l’année 2002 ? qui est cité car c’est bien cette année là et pas 2003 !

  2. Seb dit :

    Effectivement, merci Sébastien pour cette précision (correction effectuée). Le temps passe vite … déjà huit ans que cette mortalité massive a eu lieu … et dire qu’on ne sait toujours pas vraiment ce qui c’est passé !

  3. Meriadeg Meriadeg dit :

    Le génome complet de ce nouveau membre de la famille des Filoviridae a été séquencé récemment, mais la première détection remonte à plusieurs années.
    Meriadeg.

  4. Juan Quetglas dit :

    Avril 2012.

    Bonjour, Je suis John Quetglas, co-auteur de Negredo et al 2011, Découverte d'un virus Ebola-Filovirus comme en Europe. PLoS Pathog 7(10):e1002304. deux:10.1371/journal.ppat.1002304.
    Je tiens à souligner que tout ce qui est connu, c'est que parut un filovirus Ebola de type. Il a été découvert pendant l'enquête sur la mort de 2002 mais bien que cela peut indiquer une relation de cause à effet n'est que: une indication hypothétique. Les titulaires serait mieux d'éviter d'avoir un impact sur cette relation. La découverte solide est la présence d'une filivirus de type virus Ebola.

    Abstrait:

    Filovirus, parmi les plus mortelles des agents pathogènes des primates, n'ont été signalées que les infections naturelles en Afrique sub-saharienne
    L'Afrique et aux Philippines. Infections de chauves-souris avec les ebolaviruses et marburgviruses ne semblent pas être associés à
    maladie. Nous rapportons ici l'identification de cadavres de chauves-souris insectivores un filovirus génétiquement distincte, nommé provisoirement Lloviu
    virus, après le lieu de détection, Cueva del Llover, en Espagne.

    John Quetglas
    Groupe de l'Ecologie et Systématique de chauves-souris
    Station biologique de Doñana (La SCCI)
    Ave. Amerigo Vespucci s / n
    E-41092 Sevilla (Espagne)
    quetglas@ebd.csic.es

  5. Meriadeg Meriadeg dit :

    Muchas gracias por su comentario Juan, una nota se le dio la título del artículo. Si usted desea participar en este o otro tema, se puede presentar un articulo en este blog.
    Meriadeg

Leave a Reply

*