Chiroptères en Albanie: zoom sur la thèse de Philippe Théou

L’Albanie, petit pays du sud ouest balkanique, n’est pas (encore !) très connu par le grand public, ni d’ailleurs par sa diversité d’habitats et en chiroptères. Et pourtant, pas moins de 32 espèces ont pour le moment été identifiées dans ce pays grand comme la Bretagne.


Cependant, malgré cette richesse spécifique, les connaissances sur les chauves souris d’Albanie sont encore très lacunaires. Entre 1950 et 1994, seulement trois publications apparaissent : Hanak V. et al. (1961), Hurka, K. (1962), Lamani F. (1970). A partir des années 1990, plusieurs chercheurs étrangers ont séjournés en Albanie, permettant d’identifier de nouvelles espèces pour le pays, et soulignant quelques observations intéressantes de colonies. Mais les connaissances sur la répartition et le suivi des populations sont restées très limitées.

C’est en partant de cette observation que la premiere thèse sur les chiroptères a débuté en septembre 2012, à l’Université de Tirana, avec comme objectif d’étudier la dynamique de population des espèces cavernicoles. Ce projet se focalise sur les quelques zones du territoire où des données historiques sont disponibles : le Parc National de Prespa (Papadatou et al, 2011), à la frontière de la Macédoine et de la Grèce, et quelques grottes et bunkers visités dans les années 60 et 90 par des chercheurs étrangers.

Pour la première fois en Albanie, un protocole de suivi est mis en place, et permet d’apporter des élèments de réponses vis-à-vis de l’actuelle situation des populations de chauves-souris dans le pays.


Pour prendre l’exemple du parc national de Prespa, il a tout d’abord fallu identifier les stations (grottes ou bunkers/tunnels) utilisés par les chiroptères. De 8 stations connues en 2011, le réseau est aujourd’hui composé de 43 stations utilisées au cours de l’année. Ces stations sont visitées de facon régulière, afin d’identifier les espèces présentes, le nombre d’individus, et l’utilisation faite du site. Ce travail étant realisé en coopération avec les chercheurs de Macedoine et de Grèce, l’objectif final est de connaître l’état des populations de chiroptères dans cette vaste zone, et d’améliorer la conservation de ces espèces grâce à une cooperation renforcée entre les différents partenaires de la région.


La collecte de données est encore en cours, mais l’on peut déjà souligner la découverte de colonies de Miniopterus schreibersii (plus de 3000 en tout), de Myotis cappaccinii (2000), de Rhinolophus hipposideros (plus de 300). Les premieres données concernant l’hibernation en Albanie soulignent l’utilisation des grottes de Prespa par au moins 6 espèces.


De plus, plusieurs observations intéressantes pour la région ont été réalisées, avec Tadarida teniotis, Plecotus kolombatovici ou encore Eptesicus serotinus.


En parallèle de cette recherche, plusieurs centaines de bunkers, grottes et maisons ont été visités depuis 2011, ce qui avec plusieurs heures d’enregistrement via le D1000X a permis d’augmenter considérablement les connaissances sur la repartition des espèces en Albanie. Cette collecte de données est accompagnée d’un soutien et d’une formation aux étudiants Albanais pour la recherche sur les chiroptères, ainsi que d’une communication vers le grand public, comme la réalisation de la première nuit de la chauve-souris pour le pays en 2013.

Philippe Théou pour le Chiroblog

Pour en savoir plus :
Site internet du projet
Page facebook du projet

Bibliographie :

Bego, F., Griffiths, H.I. (1994): Preliminary data on the bats (Mammalia, Chiroptera) of Albania. Stud. Speleol. 9: 21-25.

Hanak V., Lamani F., Muraj X. (1961) : Tê dhëna nga përhapja e lakuriqëve të natës. Bul. Univ. Shtetëtor Tiranës Seria Shk. Natyrore Nr.3 : 124-158.

Hurka, K. (1962): Beitrag zur Nycteribiiden -und Strebli denfauna Albaniens nebst Bemerkungen zur Fauna von Bulgarien; Ungarn und UdSSR. Acta Soc. Ent. Czechoslov. 59(2): 156-164.

Lamani F. (1970) : Lloje të raja lakuriqesh nate në vëndin tonë. Bul. Univ. Shtetëtor Tiranës Seria Shk. Natyrore Nr.2 : 143-150.

Papadatou E, Grémillet X, Bego F, Petkovski S, Stojkoska E, Avramoski O, Kazoglou Y (2011): Status survey and conservation action plan for the bats of Prespa. Society for the Protection of Prespa, Agios Germanos, pp 170.
Théou, P., Bego, F. (2013): Etude des populations de chiroptères de l’île de Sazani. Note naturaliste Initiative PIM. 12 pp.

Schieffler, V.I., Bego, F., Théou, P., Podany, M., Pospischil, R., Hubner, S., (2013): Ektoparasiten der Fledermäuse in Albanien – Artenspektrum und Ëirtsbindung. Nyctalus (N.F.), Berlin 18, Heft 1, S. 84-109.

Uhrin M, Horacek I, Šibl J, Bego F (1996): On the bats (Mammalia: Chiroptera) of Albania: survey of the recent records. Acta Soc. Zool. Bohem. 60: 63-71.

Tags: , ,

2 Responses to “Chiroptères en Albanie: zoom sur la thèse de Philippe Théou”

  1. […] par Jérémy ou encore prédation de lichis à Madagascar par Rado. Philippe nous a parlé de ses suivis de populations en Albanie, Fiona, Céline et Benjamin dans les petites îles méditerannéennes et Marguerite et Vincent […]

  2. […] – Philippe Théou (soutenue en 2015). Université de Tirana (Albanie). ‘Bat populations in Albania: Structure and dynamic of populations’. [Thèse en anglais] et [Présentation des travaux de thèse sur le Chiroblog]. […]

Leave a Reply

*